Osmose (Batna 1983)

Posté par imsat le 14 novembre 2009

Le ciel était intégralement bleu.

Sereine et rayonnante, un foulard marron-clair sur la tête, elle se recueillait devant la tombe de mon père. Je ne pensais pas à lui à ce moment-là, je prêtais plutôt attention au silence des lieux tout en la regardant psalmodier des versets du Coran.

Je la sentais bien dans sa peau; j’étais heureux de la voir ainsi; sa méditation était apaisante; une sorte de pureté émanait de son visage; cela lui conférait comme une prééminence sur ce qui nous environnait; elle semblait trôner sur tout le reste. L’impression que j’en avais alors dura peut-être une demi-heure, mais je crois aujourd’hui que tout était intemporel.

Elle était belle.

Autour des sépultures voisines, quelques femmes voilées conversaient à voix basse; c’était une ambiance reposante en dépit de ce que je percevais comme des clameurs provenant de la périphérie de la ville.

C’était une tranche horaire où la lumière du jour était excellente.

Les éléments étaient en osmose. Je le ressentis dans mon corps.

Lamine Bey Chikhi

 

 

PS : Merci à Francine pour ses encouragements et pour la justesse de son propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Moi et plein d'autre chose |
ttyl |
soireeentrefilles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les aventures de Maeva Carlino
| sandrinealexandre
| nonogody