Escale proustienne -12-

Posté par imsat le 22 septembre 2014

J’ai indiqué quelque part que je n’avais pas tout dit et que par conséquent j’aurais encore beaucoup à dire. Encore faut-il pouvoir ou plutôt oser le faire. Proust, lui, l’a fait. Et dans tous les sens du terme. Dans le documentaire qui m’a servi de transition pour rebondir sur les questions liées à la mémoire, au souvenir, je ne me rappelle pas avoir entendu les lecteurs de Proust interviewés souligner, par exemple, que Le temps retrouvé, qui parachève l’oeuvre de l’auteur, n’a été retrouvé que parce que le romancier a dit tout ce qu’il avait à dire, considérant que c’était bien le cas. Pour oser tout dire, pour pouvoir mettre ses tripes sur la table, il faut être transgressif, complètement transgressif. Il faut aussi savoir rentabiliser les interdits, autrement dit les explorer à fond, les instrumentaliser absolument. Moi, je ne suis pas apte à aller au fond des choses. Chez Proust, il y en a pour tous les goûts. Il sait aussi rester à la surface des choses, dans l’implicite, inciter à la supputation. C’est également cela qui m’intéresse dans son écriture. Il n’en demeure pas moins que dire les choses en les contournant, en les jaugeant de loin ou encore se tenir à distance de situations essentielles, en les occultant d’une certaine façon, c’est finalement les craindre. Craindre de ne pas les maîtriser, de se laisser submergé. On n’est pas loin du mensonge par omission. Proust, lui, n’est pas dans les faux-semblants. Il a parlé de lui, de sa vie, de son entourage à tous les temps. Il s’est projeté tous azimuts. Il a endossé nombre de personnages; il s’est décrit tel qu’il fut, tel qu’il aurait voulu être et tel qu’il n’a jamais été. Sans concession, sans complaisance. Son génie se niche partout; il éclate à chaque phrase, il s’intercale merveilleusement entre les mots. Il est partout, dans le style, dans ce qu’il imagine, dans ce qu’il dit de son rapport à la vraie vie, aux hommes, aux femmes, à la société.

Lamine Bey Chikhi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Moi et plein d'autre chose |
ttyl |
soireeentrefilles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les aventures de Maeva Carlino
| sandrinealexandre
| nonogody